Pourquoi repenser le système de protection sociale ?

Pourquoi repenser le système de protection sociale ?

Chapo
La protection sociale nous concerne toutes et tous. Elle ne se limite pas à être un palliatif en direction des personnes pauvres. Nous en avons eu et nous en aurons tous besoin, à un moment ou un autre de notre vie, car on ne « choisit » pas ses vulnérabilités. Cette protection devrait permettre à tous de se projeter dans sa vie et de considérer l’avenir sereinement.
Corps

Un système qui s’est construit au fil du temps

La protection sociale en France, c’est un immense dispositif de solidarité collective qui s’est construit au fil du temps.  Les premières pierres de ce dispositif sont les mutuelles, assurances, caisses de retraites développées par les syndicats et le patronat progressiste depuis le XIXe siècle. Au lendemain de la deuxième guerre mondiale, il fallait reconstruire et réorganiser la société. Comment soutenir les personnes et les familles à travers les aléas de la vie, quand l’emploi ou le revenu manque, quand la maladie survient, ou les accidents, ou l’invalidité, quand la vieillesse arrive ? Les bases de notre système de protection sociale - et en particulier la Sécurité Sociale- sont alors posées et mises en place
Ce système est un acquis indéniable. Une société sans système de protection sociale serait une société malade et injuste.

Concrètement, c’est un système qui sert à protéger face à des vulnérabilités, par des ressources, des services ou des relations d’entraide. Elle intervient dans nos vies pour les retraites et la vieillesse, la santé, l’invalidité et les accidents de travail, le soutien aux familles, l’emploi et la formation professionnelle, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, le logement.

La protection sociale permet à chacun.e de se projeter sereinement dans la vie. Elle nous permet de vivre de manière solidaire plutôt que les uns à coté des autres.

Pourquoi repenser le système de protection sociale ?

Cependant, ce système n’est plus suffisamment adapté à la vie d’aujourd’hui en raison de nombreuses évolutions sociales. L’espérance de vie est plus grande. La vie de famille s’est transformée ainsi que les rapports hommes-femmes. Même chose pour le monde du travail et de l’activité, avec des carrières moins linéaires, la réalité du chômage et de la précarité des emplois. Et malgré toutes les initiatives prises ces dernières années en matière de lutte contre l’exclusion et pour l’accès aux droits sociaux, la précarité continue de gagner du terrain, et le système ne répond pas toujours aux besoins des plus pauvres.
Si le système reste particulièrement efficace pour une grande part de la population, il n’est pas à la hauteur pour les personnes les plus vulnérables.

 

Corps du bloc "Nos propositions"