Une approche à partir de nos vies

Une approche à partir de nos vies

Corps

Pour se parler de protection sociale, il y a des mots convenus. On parle souvent du «trou de la sécu», comme si tout l’enjeu se résumait à une question de financement. Quand on commence à «passer par la vie», on ne peut plus prendre la protection sociale uniquement «pour du cash».

Nous sommes tous touchés par la « protection sociale » à différents titres : la recherche d'un emploi, la maladie, la demande d'une allocation, l'accès à la formation, la perte d'un revenu, l'accueil d'un enfant.... La protection sociale, ce n’est pas seulement de l’argent qui transite du portefeuille des gens à celui des administrations puis à des soutiens. C’est beaucoup plus que cela.


Nous voulons repartir et plonger dans la vie des gens de haut en bas de l'échelle sociale afin de refonder un système qui serve la vie plutôt que ce soient nos vies qui servent le système.

 

Et pour mettre la protection sociale en lien avec la vie des gens, il faut tenir compte d'un ensemble de dimensions plus large que celui que l’on retrouve dans les publications techniques, ou dans une approche seulement budgétaire. Un schéma de référence guide notre réflexion en nous rappelant les points essentiels à tenir en compte. Il s’est construit au fil des rencontres citoyennes, en 2015.