Participer au chantier sur la protection sociale

Catégorie
Témoignage

Participer au chantier sur la protection sociale

Tags
Contribuer
Solidarité
Chapo
Sylvette Kuik, participante au chantier sur la protection sociale animé par la FSCF, le Secours catholique, Aequitaz et le réseau des Accorderies
Corps

Vous résidez dans la région du Douaisis et êtes impliquée dans le mouvement Partage et insertion, collectif de plusieurs centres de Douai. Quelles actions menez-vous ?

Notre association a pour vocation d’aider les bénéficiaires du RSA – ce qui est mon cas – à reprendre pied. Notre activité principale, c’est l’édition tous les trimestres d’un journal local qui traite des questions sociales. Nous sommes une dizaine à écrire les articles, à prendre les photos, etc. C’est ma référente RSA qui m’avait proposé d’intégrer l’équipe et je m’y suis trouvée bien. Cela m’a donné envie de m’investir dans d’autres types d’action. La coordinatrice de Partage et insertion m’a parlé du chantier de réflexion sur la protection sociale et j’ai accepté d’y participer.

Qu’est-ce que vous y faites ?

On se réunit régulièrement en séminaire pour réfléchir ensemble (professionnel.le.s ou non) à la protection sociale et au moyen de l’améliorer. Elle est aujourd’hui en bout de course. Il y a des inégalités et des injustices dans l’accès à la protection sociale. Or, tout le monde y a droit. C’est un sujet qui intéresse aussi bien les professionnel.le.s que les petites gens. C’est riche de mélanger nos visions. Et pour moi ce sont des échanges nouveaux, cela me permet de porter un regard neuf sur cette question.

Vous menez également des actions localement ?

En complément du chantier national, nous menons également une réflexion avec les centres sociaux de Douai sur le sujet. Nous avons organisé des débats qui nous ont permis d’imaginer à quoi ressemblerait une société où la protection sociale serait un acquis pour tous et nous sommes en charge de distribuer un questionnaire national sur cette thématique à un maximum de personnes pour obtenir le plus de réponses possibles. La protection sociale, ça nous concerne tous.